Aromathérapie : la Fondation Gattefossé soutient trois établissements

Dans le cadre de son appel à projet 2018, la Fondation Gattefossé a remis un prix et deux bourses à trois établissements français afin d’encourager l’utilisation des huiles essentielles comme approche thérapeutique complémentaire pour la santé.
29.10.2018

Docteur Anne Moro, chirurgien infantile plastique à la Réunion et lors de missions humanitaires à Madagascar, reçoit le Prix de la Fondation

 

Doctor Anne Moro, rewarded by the Foundation in 2018Mardi 16 octobre 2018, le prix est remis à l’équipe du Dr Anne Moro (CHU de la Réunion) au siège de la Fondation à St-Priest (Rhône).

Formée au DU d’aromathérapie clinique de Strasbourg, Anne Moro est coordinatrice du centre de compétences MAFACE de la Réunion pour la prise en charge des malformations faciales et des fentes labio-palatines. Depuis 3 ans, elle utilise au CHU de la Réunion les huiles essentielles pour améliorer la prise en charge des plaies et des cicatrices, prévenir des infections et calmer les douleurs et le stress de ses patients. Anne Moro contribue aussi à une utilisation plus générale de l’aromathérapie au sein du CHU, au niveau de la pharmacie, du bloc opératoire et des différents services volontaires. Un PHRI (programme hospitalier de recherche infirmière) est en cours pour un projet de recherche qui devrait commencer en décembre 2018.

Avec l’association TSIKY RUN, elle utilise les huiles essentielles et traitements naturels locaux lors de missions humanitaires à Madagascar. L’objectif de l’association est d’une part de prendre en charge les patients nés avec une fente labio-palatine (bec de lièvre) et de traiter les soins pré et post opératoire avec les huiles essentielles et d’autre part de former les médecins malgaches à l’utilisation des huiles essentielles en complément ou parfois en remplacement des traitements allopathiques. Ces missions sont soutenues par le CHU de la Réunion qui accorde des congés au personnel qui participe aux missions humanitaires ainsi qu’un prêt de matériel chirurgical.

Le Comité scientifique et clinique de la Fondation a notamment récompensé le caractère innovant de l’utilisation des huiles essentielles en pédiatrie, particulièrement en chirurgie réparatrice de la fente labio-palatine et au bloc opératoire. De même, la localisation géographique du projet dans un pays qui distille les huiles, le caractère humanitaire des missions à Madagascar facilitant l’accès aux soins des familles défavorisées et la qualité des protocoles mis en place ont été particulièrement soulignés.

 

L’hôpital Marin De Hendaye (AP HP) récompensé par une Bourse de la Fondation

 

Mardi 9 octobre 2018, une bourse de la Fondation a été remise à l’équipe de l’Hôpital Marin de Hendaye (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris), dont la démarche aromathérapie est portée par Monsieur Andoni Alli, pharmacien hospitalier. Formé au DU de Dijon, Andoni Alli a initié la démarche aromathérapie à l’Hôpital Marin de Hendaye en 2013.

Cet établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR) utilise l’aromathérapie comme médecine complémentaire dans le traitement des plaies, des mycoses, des troubles gastro-intestinaux, des herpès, des agitations, des angoisses, des insomnies, de la spasticité et de la douleur auprès de patients atteints de Handicaps lourds ou de maladies rares neurologiques et endocriniennes.

Le Comité scientifique et clinique de la Fondation a notamment récompensé le caractère novateur de l’utilisation des huiles dans ce type d’établissement, la diversité des pathologies et des domaines d’intervention, la dynamique interne insufflée par l’implication du pharmacien et de la directrice des soins, la formation d’une centaine de personnes et la mise en place de référents aromathérapie dans chaque service concerné, ainsi que la validation des protocoles par la direction des soins et les médecins des pôles.

 

L’établissement Public de Santé (EPS) Barthélémy Durand récompensé par une Bourse de la Fondation

 

Vendredi 12 octobre 2018, une bourse a été remise à l’équipe de l’établissement Public de Santé (EPS) Barthélemy Durand à Etampes (Essonne), dont la démarche aromathérapie est portée par Madame Ioana Farcas, pharmacien hospitalier, formée au DIU Phyto-aroma de l’Université Paris V.

Le Comité scientifique et clinique de la Fondation a notamment récompensé le caractère novateur de l’utilisation des huiles essentielles dans les services de cet établissement de référence en santé mentale dès 2015, la supervision de l’utilisation des huiles essentielles par une équipe de pharmaciens ainsi que la volonté de mettre en place une aromathérapie scientifique avec la formation du personnel et l’évaluation de la baisse de prise de médicaments chimiques.

Il est également souligné la démarche de sensibilisation et de communication sur l’aromathérapie au sein de l’établissement et l’inscription du développement de l’utilisation des huiles essentielles au projet d’établissement, dans un cadre global de projet de développement des thérapies non médicamenteuses.

En savoir plus sur le prix et les bourses de la Fondation